Articles

Je t'aimais déjà

Image
Je me souviens encore du goût du curry dans les petits plats de l’avion. Il y a un an, je m’envolais direction la Thaïlande. Des amis, le premier au revoir au poussin, le coeur lourd de s’en aller si loin, une angoisse à l’aéroport, comme si j’avais oublié mes clés ou mon sac, je suis incomplète, le coeur fait un bond, et retombe aussi sec.  Il dîne sûrement, nous on s’envole à deux et demi, avec mon bébé de la taille d'un kiwi. C'était la première fois depuis 3 ans -New York en hiver, à l'époque je bavais sur mes stars préférées qui attendaient un bébé, j’en voulais un aussi mais on attendait.
2016. Cette fois, à Roissy, j’en ai un dans le ventre et un dans le coeur.  Attachez vos ceintures, les gilets de sauvetage sont placés sous votre siège. Viande ou végétarien ? Rien, ce que vous voulez tant que mon reflux se tient à distance.  Je suis enceinte de 14 semaines et je souffre depuis la 5ème. Ça a commencé gentiment avec des nausées que je me croyais prête à contrer à g…

Je suis cette maman... amoureuse comme si elle avait 16 ans

Image
C'est son regard, sourcil levé, et ce sourire qu'il m'envoie, qui me foudroie à chaque fois. A l'époque déjà j'avais une aiguille qui me picotait le coeur quand il souriait comme ça. 
Je suis tombée amoureuse à côté d'une imprimante, quand on rédigeait des articles à 1500 signes. On perdait des points à chaque minute de retard sur l'heure demandée par le prof. Vite, grouille-toi, je suis à -2.  On attendait bêtement devant l'imprimante qui n'arrêtait pas de buguer, et on a perdu 16 points sur 20, en gardant un petit sourire en coin. 
--
Les féministes me tueraient. J'ai un secret, je crois aux contes de fée. Je crois aux méchantes belles-mères, aux papas parfois impuissants, aux malheurs qu'on raconte à ses oiseaux (ou ses copines) et à cette histoire de chevalier qui vient nous délivrer. J'avais la rage et la force des gens qui sont tout juste majeurs. Moins deux mille euros au compteur, un loyer entier à payer et rien à foutre des difficul…

L'amour dure trois ans (et l'éternité, après)

Image
Deux petites dents qui pointent comme un vampire, les cils épais comme des pinceaux et un sourire solaire,  celui de son pere, vous savez ce genre de sourire, qui vous porte, vous transporte, vous éclabousse. C'est l'effet miroir, quand tu souris, je souris aussi. 

--

Il y a trois ans maintenant je traînais mon ventre sur les bords de Marne, il faisait nuit à 17h et je marchais sur les feuilles mortes en attendant de donner la vie. 
Il y a trois ans ma maison était trop silencieuse le matin, trop rangée le soir et trop calme la nuit.  Il y a trois ans je ne savais pas ce qu'était camilia, les biberons anti-coliques, et le bisphenol.  J'ignorais que je pourrais un jour m'extasier devant un attache-tétine ou une veilleuse qui projette des vagues bleues au plafond.  J'espérais devenir une bonne maman et j'ignorais tout de ce que mon bébé encore abrité allait faire de moi. 
Ce soir, ça fait trois ans que j'ai perdu les eaux et que j'ai enfin réalisé comme ma v…

Lourd comme une plume

Image
Il y a le club des gens qui détestent le lundi, parlent en nombre de cafés, et adorent les jours fériés. J'en faisais partie. 
Et puis il y a 6 mois tout a changé.  J'ai intégré un nouveau club. Celui des mamans à plein temps. Celles qui n'ont ni semaine, ni weekend, celles qui n'ont pas d'horaires, celles pour qui c'est H-24, sans pause clope, ni coupure. Il y a 6 mois j'avais des rêves et des doutes sur la vie du mère au foyer.  Ce soir est l'un des derniers soirs, alors... il était temps d'en parler. 
--
Il m'a cueilli une fleur aujourd'hui. On sortait ensemble de la crèche où l'on avait récupéré Neva et il m'a demandé d'arrêter la poussette quand il a vu des pâquerettes. "Donner une fleur pour maman". Heure de l'explosion du coeur, 12h07. Mon fils a tout arrêté pour m'offrir une pâquerette, et bien sûr, la pâquerette la plus belle du monde. Où est-ce qu'il a vu ça, comment il en a eu l'idée, je ne sais pa…

Au pays des rêves

Image
J'ai débranché la veilleuse ananas de ma table de nuit et je l'ai posée sur ta commode. Défait les draps du berceau dans lequel tu te perdais, si petite, il y a déjà 4 mois. Maintenant ton front est tout en haut, et tes pieds, qui ont enfin assez poussé pour tenir des souliers, touchent le tissu du bas. J'ai commencé à le démonter et le coeur trop lourd je me suis arrêtée. A la place je l'ai lâchement poussé dans un coin, contre ce mur si froid. Comme un meuble devenu inutile. Qui se contente de prendre de la place avec insolence, dans cette chambre redevenue la mienne. Le vide-poche tétine qui trônait à côté du berceau a été transféré. Il n'y a plus aucun vestige de la présence d'un bébé dans cette grande chambre d'adulte. Plus de lange, plus de doudou, plus de veilleuse. Juste notre lit de parents, nos fringues qui traînent. Pardon, je vois d'ici le sourcil levé de mon mari en me lisant, ok, MES fringues qui trainent.
Mon bébé d'été est né quand i…

{Shopping} Aliexpress

Image
Les liens directs des derniers articles shoppés sur mon site préf' pour ne pas se ruiner et s'amuser !

Surtout pour toute question de taille : lisez bien le guide des tailles dans la description de chaque produit ! C'est ultra important.
Plus largement, pour lire mes conseils et mon avis sur Aliexpress, rendez-vous ici


Robe vichy:  https://fr.aliexpress.com/item/Vadim-women-sexy-V-neck-plaid-dress-backless-flare-sleeve-pleated-ladies-summer-casual-brand-mini/32817173291.html?spm=a2g0s.9042311.0.0.VPObhJ





Cuissardes (camel): https://fr.aliexpress.com/item/Asumer-Autumn-winter-over-the-knee-boots-fashion-party-shoes-woman-high-heels-thigh-high-boots/32827082897.html?spm=a2g0s.9042311.0.0.VPObhJ

Robe imprimée (print n°3): https://fr.aliexpress.com/item/Simplee-Boho-floral-print-tassel-women-dress-Autumn-winter-long-sleeve-ruffle-chiffon-dress-Vintage-loose/32760682519.html?spm=a2g0s.9042311.0.0.VPObhJ

Robe imprimée (print n°5) https://fr.aliexpress.com/item/Yojoceli-sexy-yellow-bo…

{Voyage} Love & Chocolat : Partir à Bruges avec lui

Image
Il y a eu cette fois où je l'ai appelé à 16h00. A peine avait-il décroché que je me suis lâchée, en HURLANT qu'on devait immédiatement changer de lait et que le goûter avait été une catastrophe. Neva pleurait dans mes bras, et je l'ai entendu me répondre le plus doucement, le plus calmement possible "Ok, chérie. Je suis en rendez-vous je te rappelle".
Le sol s'est dérobé sous mes pieds, j'ai lâché mon stupide biberon plein de grumeaux, j'entendais les mouches voler en pensant, honteuse, qu'il était impossible que son client n'ait pas entendu ma crise au bout du fil.
Il y a eu cette nuit où Aaron poussait des cris de détresse affolants, juste à cause de son nez qui coulait.
Il y a eu des cernes, de la fatigue, beaucoup de routine, tous ces soirs où je l'accueillais en pyjama, le pire c'est qu'il s'en foutait, mais moi pas. Il y a eu cette vie de couple, que notre rôle de papa et de maman ont légèrement éclipsée. Alors on l'…