Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

On est allés à Disneyland Paris et personne n'a pleuré (premiere partie)

J’avais à peine 10 ans et c’était l’expédition. La veille on n'arrivait pas à dormir et nos affaires étaient déjà prêtes. Une tenue de combat, toujours. Tee-shirt, sac à dos, baskets. Appareil jetable et plan du parc. Papa est dispensé parce qu’il n’aime pas le macdo, la foule et la société de consommation. On part toujours tôt et on revient tard avec des fourmis dans les jambes, les pieds qui brûlent,  les photos surprises, sûrement ratées, à faire développer et des sacs plastiques Mickey partout, remplis des souvenirs qu’on a dans nos têtes et qu’on veut matérialiser sur nos étagères tellement c’est fort. Disneyland c’est la plus puissante des machines à remonter le temps pour moi. Elle me replonge instantanément à l'époque où j'étais une fillette qui aimait les princesses, les robes qui tournent et les les boîtes à bijoux musicales. 
Plus tard, on y est retournés, beaucoup. Maman a un nouvel homme dans sa vie, c'est le papa de ma petite soeur, il est gentil, aime le …

Derniers articles

Celle que je suis devenue (birthday edition)

D'amour et d'eau salée (les vacances)

Ma chérie petit chat (lettre 1/18)

Pieds nus sur la terrasse

Mon rêve italien: week-end à Venise