Bonne fête

© Ourson Chéri


Depuis bientôt 6 mois j'ai appris les termes coliques et reflux gastro-oesophagien, à connaître par coeur une chanson sans queue ni tête sur un poussin, à faire des purées que je n'ai jamais faites pour moi, à intégrer dans mon superbe salon entièrement gris un tapis d'éveil multicolore en plastique et à converser avec le plus grand intérêt sur l'aspect de ses selles.

C'est ma première fête des mères, et être maman est le plus grand privilège que je n'ai jamais connu. 
C'est incroyablement dur, pour toute la fatigue et les inquiétudes que cela implique.
La vie tranquille d'avant a définitivement et éternellement disparu. 
Alors parfois un bon cocktail et une nuit de 12 heures d'affilée sont bienvenus. Mais finalement, pour rien au monde cette vie ne me manquerait. 
Il est l'être que je chéris le plus, il est une joie constante, le sourire sur mon visage quand ça ne va pas. 
Je lui ai donné la vie, il a fait de moi une maman. Tout ce qu'il a à faire maintenant, c'est grandir. Jouer, s'amuser, apprendre, découvrir, mais aussi aimer les autres, rester une belle personne malgré les épreuves, et surtout, surtout, aimer la vie. Mon rôle de maman, ce sera de l'y aider.

Bonne fête à toutes les mamans qui aiment passionnément leurs enfants !






Commentaires

Dévy a dit…
Tout est bien dit, bien écrit. N'importe quelle maman peut se reconnaître dans tes paroles.
Bon je m'arrête aux articles de Mai pour ce soir lol, au plaisir de continuer ma lecture sur ton blog demain dans le train.

Articles les plus consultés