Flashback grossesse : Ma deuxième écho

L'année dernière exactement au même moment je m'apprêtais à passer ma deuxième écho.

Pour la première on est pressés, tarés, excités, inquiets. On est ressortis de là en ne pensant qu'à la deuxième, en se disant qu'on poserait plus de questions et qu'on profiterait bien du moment qui est passé en 1 seconde et demi la première fois.

Dans mon cas, c'était l'impatience digne d'un enfant de 5 ans un matin de Noël, et une curiosité extrême à l'égard de la désormais fameuse "échographie 3D" pratiquée un peu partout de nos jours. En tout cas chez mes copines ça semblait être le cas.


Quand on est à 22 semaines de grossesse, les médecins, on commence à les connaître un peu. Je m'étais dit, pas peu fière de ma réflexion, que je ne demanderais l'image 3D qu'en fin d'examen, histoire que le doc ne me prenne pas pour une connasse superficielle qui est juste venue voir la tronche de son bébé, s'assurer qu'il est bien mignon tout plein et qu'il n'a pas son nez.

J'ai donc patienté, me suis assuré de comprendre et écouter le peu qu'elle voulait bien décrire, et en toute fin d'examen, j'ai posé la question fatidique.

"Pourrait-on voir l'image en échographie 3D ?
-Non."


Non. Voila. Un refus, franc, sec, méprisant. Sans explication.

"Non?
-Non.
-Et pourquoi?
-Parce que je refuse de le faire.
-Donc vous pouvez le faire ? Vos machines sont équipées ?
-Oui, mais personnellement je trouve ces images moches et peu réalistes. Donc je ne veux pas le faire. La prochaine fois vous demandez quelqu'un qui le fait."

La prochaine fois. Parce que ça arrive tous les 4 matins.
Malgré mon début d'énervement, cette femme aussi jeune que désagréable n'a pas voulu céder, et il a fallu que le mari me dise "c'est pas grave chérie laisse tomber, elle sait pas faire", pour que cette petite dinde, sûrement vexée, finisse par appuyer sur le putain de bouton.
Oui, un bouton. C'était juste un clique sur son écran, un p'tit bouton à la con, rien de plus, elle m'avait fait chier pour un tout petit clique qui ne lui coûtait rien, et qui m'apportait tant.
On a que 3 échos, en 9 mois de grossesse, ça faisait près de 5 mois que je portais mon fils, j'avais encore 4 mois devant moi avant de le rencontrer, cette seule petite image, aussi "médiocre" fût elle, c'était ma récompense.
Elle a cliqué. J'ai savouré... pendant les quelques instants que cette idiote a bien voulu accorder à l'image. Puis je suis repartie, mon dossier précieusement serré dans mes bras, avec ma petite photo dedans.

Je ne le savais pas encore, mais ce ne serait pas -loin de là- ma dernière dispute avec un échographiste.

Au passage, on m'avait confirmé que c'était un garçon (déjà pronostiqué lors que la 1ère écho).
Et qu'il semblait costaud, puisqu'il pesait 640g, alors que la moyenne se trouverait dans les 500g.

"Mais ça peut changer" m'a-t-on dit.

Le 1er décembre, je mettais au monde un adorable bébé bien rond de 4,1 kg.

Et enfin ce jour-là, j'ai pu admirer son visage. Pendant des heures.








Commentaires

Karine a dit…
Ma pauvre ! Tu as eu ce que tu voulais au final ! Pas cool cette doc. Nous c'était l'inverse. J'ai pas pensé qu'elle avait la possibilité de le faire alors pas pensé à demander non plus et tout d'un coup pendant l'écho elle a cliqué et bim ! La tête de Mael trop bien visible et trop choue :) ça nous a fait bizarre ^^
T'as eu de la chance ma Karine !!!
Anonyme a dit…
J'adore ton blog ! (je peux te dire tu ?) Je l'adore parce que je suis arrivée dessus par hasard après être allée faire un tour sur le forum d'une fameuse application qui permets de suivre sa grossesse et de partager avec d'autres mamans. (tu vois de quoi je parle hein?) Je te le cache pas, d'abord je me suis dit que vu le niveau sur ce forum là, j'allais encore tomber soit sur un cas social, soit sur le site d'une maman x5 qui en a fait sa religion et qui te fait des leçons de morale à tour de bras, soit sur une fille en détresse du fin fond d'un pays lointain-qu'on-sait-meme-pas-où-ça-se-trouve, soit sur une parano de service qui hurle son angoisse sur le forum parce qu'enceinte elle a bu une bière à 1,2% d'alcool sans le savoir et qu'elle veut faire un procès au bar qui l'a servie au cas où son bébé naitrait avec 3 bras, soit soit soit....
Bref, je suis dure, je suis méchante mais je l'assume, je m'y retrouve pas du tout sur ce site, ni dans la vie d'aucune des filles que je vois écrire là bas.... sans être psychorigide l'orthographe (ou plutot le non orthographe) me pique les yeux, bref passons. Puis j'arrive ici et franchement c'est un vrai plaisir que de découvrir ton blog, bien écrit et joli comme tout. Tu m'as tout l'air d'être une maman moderne et quand je vois toutes les questions que tu soulèves, ta description de la maternité, la culpabilité classique des mamans, tes photos et ton style et bien je me suis dit "enfin je me retrouve ici !"
Je vois bien de quoi tu parles quand tu dis avoir hate de coucher ton bébé pour regarder la fin de ta série préférée, quand tu dis que tu culpabilises de le mettre chez la nounou "juste" pour aller bosser (moi parfois c'est "juste" pour aller chez le coiffeur et voir mes copines!), quand tu regardes ton portable alors qu'il joue à coté.... enfin bref juste merci à toi de partager ces pensées rassurantes.

PS : moi je faisais mes écho à Paris ds le 7e... et l'échographiste non plus ne voulait pas pour la 3D, mais nous non plus ça ne nous disait rien pour les raisons qu'elle a évoqué. Elle me disait qu'elle avait vu des mamans avoir des cauchemars suite à ces photos et avoir plein d'angoisses alors c'est vrai que ça n'a fait que nous conforter dans l'idée.
Chère anonyme

Oui tu peux me dire tu, je préfère même ! merci pour ce commentaire, qui me touche beaucoup... Concernant le forum, j'ai eu la chance d'être dans un groupe super soudé et mature, avec 0 embrouilles et toujours des conseils avisés. Sur ces supports, on ne sait jamais sur qui/quoi on va tomber ! En tout cas tu es la bienvenue ici :) Pour la 3D, j'avais du recul par rapport au rendu, mais je voulais assouvir ma -grande- curiosité !

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre à la future maman que j'étais il y a deux ans

Lourd comme une plume

Au pays des rêves