Comme les autres

   

Elles sont vachement jolies ces étoiles en crochet. Si on tirait dessus pour voir ?


Je suis tombée enceinte à 25 ans. Je fumais, surtout en soirée. Je buvais. Surtout en soirée aussi. D'ailleurs la veille de mon test positif je m'étais enfilé 5 coupes de champagne, pour fêter notre emménagement dans un 3-pièces qui me semblait être un palace, après des années à vivre dans 30m2.

Pendant la grossesse je n'ai pas touché à une goutte d'alcool, ni une cigarette.
Jusqu'à 6 mois, j'étais fière de moi et, m'étais même fait la promesse de ne pas reprendre.
A 7 mois, j'aurais tout donné pour une clope. En soirée, quand je voyais mes "potes" (bande d'enfoirés) verre de rouge dans une main, sushi saumon dans l'autre, je n'avais qu'une hâte, pouvoir reprendre tout ça.

Il y a des choses que la grossesse ne change pas. Concrètement, se retrouver avec un gros bidon, 15 kilos de plus, et faire pipi 5 fois par heure, ça bouleverse le quotidien... Mais pas qui on est.

En revanche, l'arrivée du bébé change, elle, bien des choses. On fait le point ?

#1 Sur la décoration de son intérieur
Côté salon
Avant : Élégant et froid, mon salon est entièrement gris, mélange de velours et de bois, une belle table basse avec vase, bouquet de roses, et grands livres de photographie empilés soigneusement. Les jouets multicolores trop moches : jamais de la vie. Il a une chambre, c'est pour jouer dedans !
Après : Un parc, 1 voiture qui chante, 25 peluches, 4 tétines, des biberons vides, des bavoirs sales, et un plaid qui couvre pratiquement constamment mon Chesterfield en velours gris. Mon salon est moche mais je m'en fous, il est surtout pratique, avec tout à portée de main.

Côté salle de bain
Avant: J'aime les salles de bains épurées, genre on est dans un spa, déco minimaliste, juste des jolis flacons le long de la vasque, absolument rien qui traine dans ma géante douche à l'italienne, tous les produits sont dans un panier, bien rangés.
Après: Un matelas à langer adossé au mur. Une baignoire bleue en plastique, des têtes de Sophie la Girafe ventousées sur la belle paroi de ma douche, éternellement criblée de traces de gouttes d'eau et d'éclaboussures alors qu'avant on l'essuyait religieusement après utilisation. Ma salle d'eau est le plus grand témoin de ma nouvelle vie de maman, en fait c'est un peu comme si au moment de passer la porte le mot puériculture vous explosait au visage.


Salut Sophie



#2 Sortir
Avant: Girls wanna have fun. Préparez le champagne, la petite robe noire, les talons de 15 et les yeux charbon, la reine de la night est de sortie. Au taquet ma chérie.
Après: Préparez le champagne, la petite robe noire, les talons de 15 et les yeux charbon, la reine de la night est de sortie, mais une fois tous les deux mois, et scotchée à son téléphone, histoire de parcourir toutes les 15 minutes sa pellicule d'appareil photo pour apercevoir les 2500 clichés du ptit poussin. Je suis là, je danse, je chante, mais je ne pense qu'à lui. Et je me demande même ce que je fous dehors, loin de lui. Viscéral. Agaçant.


#3 Les objets kitschs
Avant: Pyjama immaculés, chambre bleue ciel, tout monochrome, sobre, simple. Pas de chichi, pas de couleurs criardes, pas de message débile style "champion de bisous". Un bébé chic. Presque adulte?
Après: Tout a basculé le jour où je lui ai donné la tétine "J'aime ma maman", tétine que j'avais snobée enceinte, rangée au fond d'un panier, et qui, le jour où je l'ai sortie, sûrement pour une urgence, m'a fait fondre. Depuis, c'est gigoteuse avec des petits personnages jaunes, bodies marins et rouges, jouets tous plus kitschs les uns que les autres. Je suis officiellement passée de l'autre côté de la barrière. Celui des parents, et des parents gaga de leur progéniture. Le marketing bébé aura ma peau.


Voilà, tout a changé. Je comprends bien que si toi, lecteur, n'a pas d'enfants, tu te dis sûrement que c'est l'enfer. Qu'on est plus jamais tranquille. Se faire un ciné est rarissime. Il faut chanter "une souris verte", il faut faire un spectacle avec des peluches. L'activité la plus chiante de la Terre. Ca va bien 2 secondes.
Je le comprends, je pensais comme toi avant.

Entre temps, il y a eu lui. Son rire contagieux qui me fait sourire bêtement, son regard intense qui me fait comprendre tout ce qu'il ne me dit pas encore, et ses progrès incroyables. Grâce à lui, mais aussi sûement un petit peu grâce à nous et à nos spectacles de marionnettes pourris.
Existe-t-il quelque chose de plus gratifiant au monde ?
Je vais vous le dire.


Je ne crois pas.







Commentaires

morenita a dit…
J'adore ce que tu écris. J'en ai souvent la larle à l'œil...
Merci Morenita, ton commentaire me touche beaucoup
Laure a dit…
Bravo pour ce blog, il retranscrit parfaitement ce que je pense en tant que jeune maman :) super bien ecrit :)
Annette S. a dit…
Je dirais comme Morineta : j'ai souvent l'alarme à la l'œil , car pour moi cela me rappel des souvenirs , on oubli jamais tout cela pur bonheur.
anastasia a dit…
C'est tellement vrai cet avant après...mais tout passe après notre petit bonhomme

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre à la future maman que j'étais il y a deux ans

Lourd comme une plume

Au pays des rêves