Amis pour la vie

8 avril 2014
Je monte dans l'ascenseur de la maternité. Il y a deux jours on célébrait la baby-shower, et ce petit fripon est arrivé hier. Il est ponctuel. 37SA tout pile, et le voilà arrivé. On n'en revenait pas de le savoir déjà parmi nous. Quand on pénètre dans la chambre, il dort paisiblement. On l'admire, silencieusement, on se regarde tous et on se sourit bêtement, c'est le premier bébé de la bande, le petit prince, c'est fou ce qui vous arrive quand même, on a beau s'y être préparé, il est là, votre fils, on est scotchés, on trouve qu'il ressemble comme deux gouttes d'eau à son papa, et que sa maman rayonne dans son tee-shirt Nirvana.
Vous êtes heureux, sereins. La vie est belle et moi je suis enceinte de 4 semaines.


---


2 décembre 2014
8 mois plus tard, elle est là, la première maman. C'est à son tour de franchir la porte de la chambre, et cette fois c'est moi qui suis heureuse et fatiguée, avec mon bébé de 24 heures qui dort dans un berceau en plexi transparent. On est émues. 
Aaron vient de naître, son fils, lui, a 8 mois, marche à 4 pattes et mange solide. Finalement on s'était trompés, il ressemble beaucoup à sa maman. Il sourit en fronçant le nez comme elle.
Il est devenu blond et il a les yeux clairs, alors que ses parents sont châtains aux yeux marrons. D'ailleurs, on ne le sait pas encore, mais Aaron a tiré la même loterie génétique. Bien joué, les garçons.


---


23 octobre 2015
Les mois sont passés. L'écart s'est réduit. Et le jour est venu, enfin. Pour la première fois, on a pu les voir jouer debout ensemble (et se piquer les jouets), gambader à 4 pattes à travers l'appartement dans leurs petits pyjamas, se regarder intensément, tétine dans la bouche, pleurer en même temps par solidarité, et même se faire quelques minis câlins.

Comme cette vision m'a totalement chavirée et que vous êtes les petits garçons les plus mignonnets du monde, je n'ai pas pu m'empêcher de vous imaginer dans quelques années (et de secrètement vous proclamer Meilleurs Amis Pour La Vie).

Je vois bien que vous me regardez avec un petit air incrédule. Ne vous inquiétez pas. Je vais vous expliquer. C'est tout bête un meilleur ami. D'ailleurs, on ne s'en rend même pas compte sur le coup, c'est souvent 10 ans ou 20 ans plus tard. Quand on se remémore les souvenirs, que la nostalgie nous gagne et qu'on réalise tout ce qu'on a vécu ensemble et comme on s'aime. Ce sera sûrement des trucs à la con. Des anecdotes. Une madeleine de Proust.
Vous ne connaîtrez pas les pogs ni les pokémon, mais ce que je vous souhaite, c'est de sauter dans les flaques d'eau, boulotter des bonbons en cachette et en vous racontant des bêtises, vous rouler dans la boue juste parce que c'est marrant, jouer au foot dans vos chambres et essayer de bricoler ce que vous avez cassé pour pas qu'on vous gronde, improviser des batailles d'eau (dans la salle de bains, merci), construire un château fort et exiger de dormir dedans avec des déguisements de super-héros, faire des caprices pour avoir les mêmes baskets et pleurer quand vient l'heure de se quitter.

Je vous souhaite des soirées pyjamas-chasse-au-trésor. Un million de fous rires. Et quelques minuscules bobos que vous exhiberez fièrement comme vos blessures de guerres.
Je vous souhaite de devenir meilleurs amis parce que les amis d'enfance sont les meilleurs du monde, et qu'avec eux les câlins sont purs et les bisous pleins de coca.


Oui je sais. Peut-être que tout ça n'arrivera pas.

Mais moi je vous trouve plutôt bien partis. Les deux petits bouclés-dorés aux yeux bleu-gris-vert... Vous voyez. Vous faites déjà tout pareil.




© Ourson Chéri / Titicha









Commentaires

Articles les plus consultés