Ma baby shower

24 octobre 2014.
Ce soir on dort à l'hôtel. C'est trop bizarre de dormir à l'hôtel dans sa propre ville, oui mais après tout, on habite en banlieue maintenant, et cette nuit d'hôtel dans un 5 étoiles, on l'a gagnée, c'est gratos, on a plus qu'à y aller, donc ce n'est pas moi, enceinte de 7 mois et tout juste en congé mat', qui vais dire non à mon resto préféré suivi d'un maxi lit de 2x3 mètres avec les meilleurs oreillers de la planète, la couverture moelleuse et aérienne que je n'ai jamais réussi à trouver pour chez moi, et enfin, le top du top quand on est enceinte : une baignoire.
Sans mentionner le brunch de folie où j'ai pris des oeufs, des fruits, des céréales, du fromage, des pancakes ET des viennoiseries, dans des portions minuscules, juste parce que je veux tout et que je ne sais jamais me décider (ascendant balance, bonjour!). Bon, à ce stade, j'ai déjà pris 13 kilos, je suis bouffie et je me prends des décharges électriques là où vous savez quand je marche, alors je pense être largement au point où j'ai le droit de manger tout ce que je veux qui me donnerait le sourire.
De l'autre côté du périph, les femmes de ma vie se sont transformées en souris de Cendrillon. Depuis un mois, elles ont comploté, tout organisé, sur-préparé pour que tout soit parfait, emballé des cadeaux, réfléchi à un thème qui me ferait plaisir, trouvé un dress code, fait des gâteaux, certains avec des glaçages et d'autres avec des couches, commandé de la décoration et tout orchestré dans leurs vies pour être présentes, pour moi, ce jour-là.  Et elles ont fait l'installation en secret (enfin, sauf pour le mari) pendant que j'engloutissais la dernière bouchée de mon pancake trempé au sirop d'érable.

Quand je suis rentrée chez moi, j'ai trouvé un chemin avec des flèches bleues placardées dans tout l'immeuble... des flèches qui menaient jusqu'à chez moi. Et elles m'attendaient, mes petites souris, habillées en laine, fourrure et motifs hivernaux, toutes bougies allumées et plaids sortis, prêtes pour une séance de grignotage à gogo et de jeux sur la maternité et la grossesse. Un moment spécial, entourée, choyée. Aimée. L'un de mes meilleurs souvenirs de grossesse.

Ca m'amuse de constater maintenant que je fantasmais sur des chaussons lapins, des biberons tous mignons avec des flocons de neige (une étrange histoire de bébé d'hiver...), et des pilotes de chez Jacadi,.
Depuis, je m'en suis servie. Mille fois. Ces objets je ne les vois plus, je les vis.
Les chaussons n'étaient pas pratiques je les ai mis deux fois.
Les biberons tous mignons, ils allaient seulement jusqu'à 150 ml, donc on a très vite laissé les flocons prendre la poussière.
Le pilote ne nous a pas quitté, pendant les jours les plus froids. C'est même celui que porte Aaron sur la photo officielle de ce blog.

Cette baby-shower. Toujours une raison de plus de leur dire merci, d'être là, toujours. De vous être mises en gros pulls pour me faire oublier comme je suis bouffie, d'avoir pensé aux réglisses, de jouer le jeu du délire "bébé d'hiver" dont je parlais sans cesse, alors que l'hiver ne commence que le 21 décembre et que mon terme était le 11 donc quoiqu'il arrive Aaron n'aurait jamais été qu'un bébé d'automne, et d'avoir tout fait pour me faire plaisir. Vous avez réussi.


Un an après, je n'ai rien oublié de cette journée.

Du fond du coeur... Merci.















Commentaires

Claudia Giordano a dit…
Très beau pilote Cordell ;)

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre à la future maman que j'étais il y a deux ans

Lourd comme une plume

Au pays des rêves