Garder la foi

Mon fils, je ne saurais t'expliquer pourquoi on veut devenir parents. Je voulais un enfant, jouer à cache-cache, t'apprendre à lire et faire des châteaux de sable. Je t'ai donné la vie, et certains diront que c'est égoïste, de donner naissance à des êtres humains dans un monde aussi pourri.
C'est vrai que ce monde est sacrément pourri. Depuis hier soir, un peu plus qu'avant.
Quelle Terre va-t-on vous laisser ? Déjà qu'on la ruine avec nos sacs plastiques et nos ramettes de papier A4, voilà qu'on est même pas capable de gérer l'humanité.
Il y a des gens comme ça, mon fils. Qui sèment la terreur et tuent des innocents. Je ne peux pas te dire pourquoi, et ça me tue.
Elle était au Bataclan hier soir, et même quand j'ai su qu'elle était sauvée, je n'ai pas pu empêcher la douleur et la colère... Si elle n'avait pas pu s'en sortir ? Si elle n'avait pas pu ramper, trouver la sortie de secours, essayer de respirer malgré les gens qui lui marchaient dessus pour s'en sortir aussi, s'enfuir, enfin, avec 50 bleus sur le corps et autant dans sa tête ?
Tu sais, mon fils, il faut que tu saches une chose, je veux continuer à croire que pour 8 fanatiques il y aura 80 portes de voisins qui s'ouvriront pour aider les survivants à se cacher. Pour les litres de sang perdus, des centaines de donneurs qui se pressent dans les hôpitaux. Pour un fou, un million d'esprits sains.
Les larmes coulent. J'ai peur, et j'ai honte du monde dans lequel je t'ai amené. Mais je te promets, mon bébé, que la bonté existe encore quelque part. Qu'on la cherchera sans relâche et qu'on l'insufflera, dans ton coeur et celui de tous les enfants innocents qui n'ont pas encore appris la haine. Et qu'un jour peut-être, ce sera vous, nos enfants, qui créerez un monde plus beau. Plus juste. Et plus humain.

Pardon.

© Ourson Chéri



Commentaires

Anonyme a dit…
Je découvre ton blog, ton article est si beau et si juste, gardons espoir ♡
cynthia a dit…
Très émouvant ...
Nous avons appris que bébé était là ce soir là, le 13 NOVEMBRE 2015.
Nous avons appris le même soir que bébé avait été conçu lors de notre escapade amoureuse 3 semaines plus tôt à PARIS...

J'ai parlé à mon bébé ce soir (qui n'était d'ailleurs pas encore un bébé !!) j'ai écrit, beaucoup écrit et pleuré énormément.
Les mêmes mots sont sortis de ma tête et de mon cœur.
Mais on saura les protéger, on saura faire face avec eux, on saura leur expliquer...

Merci, quelques larmes ont recoulé, les images sont revenues.

Xoxo

Articles les plus consultés