N O Ë L (Mood #4)

Il s'est réveillé à 8h00 tapantes, en chantonnant dans son lit. Ces temps-ci, il poussait plutôt jusqu'à 9h00, donc après une longue hésitation, je me suis levée, je suis allée le voir et tenté de lui donner sa tétine pour qu'il se rendorme un peu. Erreur fatale, quand je suis arrivée dans sa chambre, il avait déjà une tétine dans la bouche, et me tendait les bras avec l'énergie du lapin Duracell.
On est revenus dans notre chambre, on a fait des câlins avec le mari tout endormi, on a regardé Raiponce, pour changer et parce que Dumbo c'est trop triste, je l'ai calé, allongé devant moi, sous un coussin avec son bib' à la main, on a traîné, c'était parfait.
Un Disney, mes deux hommes, le matin de Noël.

L'année dernière, tu avais à peine trois semaines lors du réveillon, tu étais si petit, tu n'as sûrement rien vu, mais on s'en souviens pour toi. Cette année, tu as compris que tu avais pu te coucher un peu plus tard, que ta chambre a été remplie de nouveaux jouets, ton tipi de nouvelles histoires, mais c'est pas encore ça, on n'est pas arrivés au stade où tu poses 1000 questions sur la Laponie et que tu essaies d'appeler le père Noël avec le téléphone fixe (oui, parce que ma soeur et moi on l'a fait, et nos parents avaient bien fait la gueule en voyant la facture de téléphone, les histoires de 0,35 cts d'euros la minute, ça marchait aussi à l'époque des francs, enfin bref).
 En 2016 peut-être que tu arracheras toi-même les emballages cadeaux, que tu parleras un peu plus, et que tu comprendras cette histoire de Père Noël. On n'a pas de cheminée, donc faudra que j'invente un truc, genre "il passe par la hotte de la cuisine", ou "par le dressing de maman", tu sais, la pièce la plus mystérieuse de la maison puisque tu n'y entres pas, ou par la douche, tiens, c'est pas mal ça, le Père Noël n'est pas conduit par des rennes, c'est des conneries, en vrai il vit sous l'eau, et son traineau est conduit par des hippocampes, il nous dépose les cadeaux dans la salle de bains, et nous on les mets sous le sapin le temps qu'ils sèchent. Cette version nous permettrait d'être crédibles le jour où tu nous surprendras à 2 heures du matin en train de batailler avec le scotch et le papier à paillettes en faisant l'inventaire des paquets. Je la garde en mémoire. Bon, je m'égare.
Tu as fait tellement de progrès en un an. Ton nouveau truc, c'est de nous appeler. J'hallucine. On croit au hasard, on minimise, et puis tu recommences, plein de fois. Ça fait quelques jours. Tu nous courses dans la maison en criant "Papaaaa" et parfois, si je te reprends, "Mamannnnn". Mon coeur a doublé de volume depuis, et j'essaie désespérément de te filmer en train de le refaire, juste pour me passer la vidéo chaque soir avant de dormir (comment ça, folle ?). A chaque fois je reste bloquée quelque instants, à te regarder courir vers moi avec ta petite voix aigüe, je souris bêtement et je suis la plus heureuse du monde. Alors je ne sais pas comment ça se passera dans un an, mais ce que j'ai compris, c'est que chaque jour sera un peu plus magique grâce à toi, et que tu es définitivement le plus beau des cadeaux.
En fait, tu es encore mieux qu'un cadeau.

Tu es un matin de Noël.











Joyeuses fêtes à tous !

<3 p="">

Commentaires

cynthia a dit…
Son premier "vrai" noël où il peut réellement interagir avec vous, échanger, être émerveillé...
ça doit être exceptionnel :)
Pour Noël 2016, nous serons déjà 3, il aura 5 mois.
Quand nous avons fait le sapin en décembre 2015, c'était bizarre, différent, le dernier noël qu'à deux... Cette année, on se réveillera tous les trois, le père Noël sera passé et n'attendra qu'une chose le voir s'émerveiller, ouvrir ses cadeaux (bon ok 5 mois ça doit être un peu tôt quand même lol)
Une nouvelle page, un nouveau livre, le livre de la famille, de MA FAMILLE :) <3

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre à la future maman que j'étais il y a deux ans

Lourd comme une plume

Au pays des rêves