Mood #6





Il dort. Je peux me calmer maintenant. Redevenir zen, faire un café et regarder les gouttes derrière mes carreaux, ceux que je ne lave jamais parce que j'ai une malédiction, les 5 fois de ma vie où je les ai fait, il a plu juste après, alors j'ai lâché l'affaire, je ne ferais jamais les carreaux, ils me servent juste à regarder la pluie.
Derrière les jolies photos il y a aussi la vie, et la vie c'est mettre un manteau à un bébé pas coopératif du tout, descendre une poussette trop lourde dans les escaliers, courir avec ses courses, sa poussette et son bébé parce qu'il s'est mis à pleuvoir, réchauffer une purée à 13 heures, toujours trouver les minutes du micro-ondes beaucoup trop longues, parce qu'il hurle, affamé ou capricieux, sûrement un peu des deux. S'énerver, le gronder, s'en vouloir. Beaucoup. Recommencer. Voir la maison pas rangée. La semaine, se dire qu'on fera un gros rangement ce week-end. Le week-end, toujours le reporter de quelques heures. Oui, je vais le faire, mais d'abord je me pose, deux secondes, je me fais un café.
Avant lui, on dormait quand on voulait et on n'avait jamais à réfléchir au stock de légumes frais. On était moins stressés et moins énervés aussi. Il fait des caprices, m'exaspère, me fatigue.
Et puis, le silence arrive, et tout va mieux. Il dort, je me fais un café, je regarde la pluie. Je m'en veux toujours un peu.
Quand il se réveillera, on jouera. Ca ira mieux.


© Ourson Chéri

Commentaires

Articles les plus consultés