#POSTBABYBODY, partie 1: Comment j'ai échappé aux vergetures

"Je te préviens. Si jamais j'ai des vergetures, je fais du laser direct. Même si ça coûte 800€".

C'est sur ces menaces très violentes que j'ai parlé à mon mari de ma pire crainte de la grossesse. 
Les nausées ? Les kilos ? La rétention d'eau ? L'épisio ? Rien à foutre. 
Ma hantise, c'est autre chose : les vergetures. Pas une petite crainte du genre "j'aimerais bien les éviter, on verra", non une hantise de type "Si jamais j'en ai, on mettra 10 ans, mes maillots de bain Victoria's Secret et moi, à nous en remettre". 
D'aussi loin que je m'en souvienne, j'en ai toujours eu sur les hanches et l'intérieur des cuisses, rapport à une morphologie de cure-dent quand j'étais enfant passée à la vitesse de l'éclair en mode sablier Kim Kardashian. 
J'ai donc rapidement coché (dans ma tête, mais la main tremblotante quand même) la case "peau sujette aux vergetures". 
Il faut savoir quelque chose d'important à mon sujet. Je suis obsessionnelle. Genre dingo. 
Genre si j'ai peur d'avoir des vergetures, je vais passer une nuit entière sur Google images à regarder les pires photos de vergetures et justifier très sérieusement ce masochisme au mari en expliquant que c'est pour "me préparer psychologiquement". J'ai tellement fait de recherches qu'une fois ignorés les 200 articles bateaux qui me ré-expliquent pour la énième fois ce que c'est (distension de la peau, blabla, on sait) et comment les combattre (on n'y peut rien, ça dépend votre peau, c'est le destin mesdames) et rappeler que l'hydratation est très importante, mais attention à l'huile d'amande douce -certains en veulent aux fruits à coque- une nuit, j'ai fini par trouver un vrai document intéressant. Une étude dermatologique qui regroupait les critères réunis par une flopée de 400 femmes enceintes primipares (ne cherchez pas sur google, ça veut dire enceinte pour la première fois), qui avaient -ou pas- chopé ces fichues zébrures. 
La moitié d'entre elles en a eu. En majorité, sur le ventre (en moyenne vers 28 SA), les seins (en moyenne vers 22 SA) puis les hanches (en moyenne vers 27 SA). 
Ils ont relevé 11 données récurrentes pour celles touchées par les vergetures : 
-leur âge (moins de 25 ans)
-les phototypes 1 et 4 (peau très claires et peaux foncées)
-l'absence d'activité professionnelle (je n'ai jamais compris le rapport, mais c'est une donnée qui a été recoupée, allez savoir pourquoi)
-un indice de masse corporelle élevé
-un poids élevé avant la grossesse
-un poids élevé en fin de grossesse
-une prise de poids importante
-une hauteur utérine élevée à l'accouchement
-un poids de naissance de l'enfant élevé
-un terme de naissance tardif
-des antécédents de vergetures chez la mère ou dans la fratrie

Si certaines données m'étaient impossible à deviner, comme la hauteur utérine, je savais déjà que j'avais des antécédents, et dès le 5ème mois, que mon bébé avait un poids plus élevé que la moyenne.

Alors voici le plan d'attaque que j'ai établi :

-piocher du côté de l'homéopathie pour favoriser la souplesse de ma peau : deux fois par jour 3 granules de Calcarea Fluor 4ch et Graphites 4ch.
-avaler 2 capsules d'huile d'onagre et de bourrache tous les matins, du 6ème mois jusqu'à la fin de la grossesse
-crémer ! J'ai testé bi-oil, palmers, la rose musquée, l'aloe vera... mais au premier trimestre, en pleine nausée, toutes les odeurs me dégoutaient et je ne finissais aucun flacon. J'ai finalement réussi à trouver mon duo gagnant au deuxième trimestre : après des jours et des nuits de recherches j'avais lu les vertus de la Centella Asiatica sur la peau, j'ai donc jeté mon dévolu sur la crème riche Jonctum (appliquée religieusement tous les matins). Et enfin, tous les soirs sans exception, à n'importe quelle heure pourvu que ce soit avant de dormir, j'appliquais l'huile de massage vergetures de Weleda, qui regroupait une tonne de composants au top et dont j'adorais le parfum.

Résultats : 8 mois sans une marque. 
A 8 mois et des poussières, quelques petites marques sur le hauts des cuisses (merci les 18 kg), au même endroit que celles de mon adolescence, mais dans l'autre sens -elles sont marrantes ces vergetures.
Une sur la hanche (oui une, toute seule, la pauvre)
Et enfin, une au nombril, pile à l'endroit du piercing (que j'avais enlevé dès le 4eme mois quand mon ventre a commencé à bien s'arrondir).
J'ai tendance à penser que sans mon traitement de choc, les dégâts auraient pu être plus importants, étant donné qu'elles sont quand mêmes apparues par endroits. 
Cette recette a marché pour moi, évidemment, d'une femme à l'autre les résultats ne peuvent pas être identiques. Mais je vous épargne peut être ainsi la lecture soporifique des articles qui traitent de ce sujet avec un certain fatalisme.

Bref. J'ai pratiquement échappé aux vergetures. 
Pour la deuxième partie de ce post spécial "Corps & Grossesse", je vous donne rendez-vous demain. Oui, parce que j'ai oublié un détail. Le plus important. Avec ou sans vergetures... Se faire au corps d'après.



© Ourson Chéri


Commentaires

Emilie Dos a dit…
Au top ton article j'adore ton blog ! Hate de te lire demain sur les bons conseils pour le corps dapres ! Tu es au top sur la photo ��
Anonyme a dit…
coucou ,
je m’étonne moi même à te lire si souvent ... prendre plaisir , attendre les nouvelles dune parfaite inconnu je trouve ca toujours un peu bizarre mais quest ce que c'est bon de savoir qu'il existe la même (en mieux), je m'efforce a rentrer dans un 38...mais les mêmes questions,peurs,fatigues,joies....et m’étonne aussi a laisser un commentaire..bref ya un debut à tout.recap de mon profil, une voix me dit que tu ten fou surement de ma vie :)et lautre non "vazy elle te raconte bien la sienne.."alors voila ,j'ai rencontré Mr au lycée ,marié en 2013 , merveille n°1 en 2014 , deuxieme merveille en 2016 jai des cernes jusqu'au sol et des poignées dites d'amour que jappelle "bouees" et ma maison c bagdad mais cest que du bonheurrrr.
ce que je voulais surtout te dire c'est que pour avoir acheter ce qu'il y a de plus cher en pharma de peur des vergetures , jai trouvé mon bonheur en ayant mes 2 petits monstres oui mais en me tartinant matin et soir de beurre de karité 100% cetait magique ca reste bien contrairement aux huiles qui imbibai surtout mes tee shirt resultat super alors qu'a l'adolescence javai morfler , on pouvai jouer au morpion sur mes cuisses...:(
voila et surtout continue de me faire sourire en continuant d'ecrire même si je me demande ou tu trouve le temps...bonne continuation, bises

Articles les plus consultés