Un rendez-vous 10 ans plus tard

Il arrive parfois que l'on se pose la question "Comment sera ta vie dans 10 ans ?".
Hier, c'était mon anniversaire, j'ai eu 28 ans. Et j'ai décidé de me répondre. A l'envers.


-- 


18 ans. Majeure et vaccinée. 
Ça fait 5 ans qu'ils ont divorcé. 
Je vais chez lui un week-end sur deux, mais depuis 5 ans, quand je rentre à la maison le dimanche soir, j'ai le bide qui se tord. Je monte au 3ème, il fait nuit, c'est l'heure de l'interrogatoire. Quand je redescendrai d'ici une heure, pour regagner ma chambre de bonne, je verrai flou. Embué. Je marcherai sans voir l'escalier. Qu'importe, je le connais déjà par coeur. Allez, demain, c'est lundi. On oublie. 


18 ans. 
J'ai eu mon premier vrai amoureux cette année. Je viens d'avoir mon bac, sans mention ni rattrapage, juste mon bac. Ça suffira. 
J'ai passé le concours d'une école de journalisme, peut-être qu'enfin j'arrêterai de me contenter de la moyenne. Là-bas, j'aimerai ce que je fais. Je voudrais écrire des édito, même si je n'ai pas d'expérience. Travailler pour un magazine féminin, même si j'ai détesté la mode toute mon adolescence. 
La famille, c'est compliqué. 
Je danse sur les Pussycat Dolls quand je vais en boîte avec mes talons de 15, et j'écoute Raphaël quand j'en sors, en regardant le soleil se lever derrière l'Arc de Triomphe et en allumant ma 25ème cigarette. 
Je suis triste, souvent. Je veux vivre. Vibrer. 
Je fume beaucoup et même dans mon lit, ce qui dégoûte pas mal de gens à ma totale incompréhension. 
A 18 ans, mes jeans sont en 34 et je pèse 54 kilos. J'ai teint mes cheveux en noir corbeau et je me plonge sous des cabines UV pendant 20 minutes une fois par semaine, avec ça je me sens belle. J'ai la langue percée, bientôt le nombril. 

C'est la rentrée dans quelques semaines, et dès les premiers cours, l'ambiance du lycée sera de retour. Je me ferai des amis que je ne quitterai plus, cours de géopolitique et de stratégie des médias en plus. Ma copine de table (coucou Sarah!) aura la bonne idée d'écrire "T'es super craquant" sur un bout de papier et de l'envoyer à un mec deux rangs plus loin sous nos gloussements. Je me sentirai un peu méchante au fond, je m'en voudrai une demie-seconde, il ne va pas comprendre, il va se demander si on se moque de lui ou si on l'allume, le pauvre on n'est pas sympa. Jusqu'à ce qu'il renvoie la boulette, avec pour réponse "Merci c'est gentil". 


Maintenant ma grande, je vais t'expliquer ce qui t'attends. 

-- 

Ce petit prétentieux détaché dont tu envieras secrètement l'aplomb s'appelle David. C'est ton futur mari et le père de tes enfants. 
Ce sera ton ami en 1ère année, tu le détesteras en 2ème, au point de changer de classe pour ne plus le croiser, et puis la 3ème, la dernière, tout basculera. 
10 mars 2009. Premier jour du reste de ta vie. Tu tomberas amoureuse.

Tu changeras de religion. Tu te rebaptiseras Shaïli, parce que tu vivras tout ça comme un cadeau de la vie. Il deviendra ton tout, ta boussole, ta moitié perdue. 
Il te demandera en mariage pour vos 3 ans, comme dans les films de filles que tu as vu 100 fois parce que tu es une romantique et qu'il le sait. 
Vous vous marierez un jour gris du mois de mai, ferez une lune de miel sur une île presque déserte et un bébé 9 mois plus tard. Il naîtra le 1er décembre 2014 alors que tu pensais que la vie ne pouvait pas être plus parfaite. 
Tu comprendras enfin que tout ce qui t'es arrivé dans la vie, les litres de larmes dans ta chambre à 14 ans avec des ciseaux, c'était pour l'atteindre. Et tu ne regretteras plus jamais rien, puisque tu les auras eux. 

Dans 10 ans, la famille sera toujours très compliquée, mais tu auras un fils, et tu verras il rendra tout plus simple, plus limpide. Clair comme de l'eau de roche. 
Tu fumeras une fois de temps en temps, le soir seulement, dans la cuisine. 
Tu pèseras 60kg, et devras te tortiller pour rentrer dans un 36. 
Tu t'enfileras tes glaces et tes morceaux de fromage à tous les repas en promettant que lundi, tu te mets au régime. 

Mauvaise nouvelle, tu ne vas ni écrire des édito (personne ne t'as attendu pour ça) ni travailler dans la presse féminine (personne n'a voulu de toi pour ça) mais tu travailleras, ne t'en fais pas.

Tu finiras aussi par écrire un peu, et tu seras même lue par 10 000 personnes tous les mois. Il y en a qui te diront de continuer, il y en a même qui te diront d'écrire un livre. Ces gens-là changeront tout, pour la première fois de ta vie tu n'abandonneras pas en cours de route, tu continueras, tout le temps, dès que tu peux, dès que l'inspiration viendra, dans le RER, sur l'application note de ton téléphone. 
Dans 10 ans, tu auras un blog et tu écriras. Pour toi et les 10 000 anonymes qui viennent te lire tous les mois. 

-- 

Je me suis rêvée globe-trotteuse parcourant le monde avec un sac à dos, chanteuse et biologiste marin. Pas dans cet ordre. 
Au fond je crois que je voulais juste être heureuse plus tard. 
J'ai eu 28 ans hier, je me mets officiellement à l'antirides et c'est un peu triste de quitter peu à peu le clan des petits jeunes dont je me croyais membre à vie. On n'y pense pas quand on est dedans, forcément. 

J'ai mangé des tomates vertes ce midi, mes préférées. Elles étaient juteuses, un vrai délice. Il est 17h30, le soleil brille, et je vais chercher mon fils à la crèche. Tout à l'heure, le mari rentrera à la maison et on dînera en famille. On se sourira, on parlera peut-être de notre prochaine escapade en Normandie. On fera un câlin à trois avant de coucher Aaron, on dansera et on fermera les yeux, en chantonnant tous en chœur. 

J'ai eu 28 ans hier. Et je sais maintenant ce que j'aurai répondu si l'on m'avait posé la question il y a 10 ans. 

"Tout ira bien."




© Ourson Chéri



Commentaires

Marie a dit…
Très émouvant... Bravo...
Anne Roux a dit…
Super article!!!
Je lis tes articles quand je trouve le temps et tu écris vraiment très bien. J'adore ton style.
Bravo! (Et merci)
Julie Favre a dit…
Magique, magnifique comme d'habitude. Moi je ne te l'ai pas encore dit mais celles qui l'ont fait on totalement raison. Écrit un livre fait nous rêver sur 100 200 300 pages parce-que c'est tellement merveilleux tous ce qui passe par ta plume. Tu nous projette dans ta vie comme ci on était la des petites souris juste à côté de toi. Avec Ce texte tu m'as fait retourné 10 ans en arrière avec l'émotion du doute et de la tristesse que bcp d'adolescent ont sûrement eu. Merci ma.belle pour ce nouveau joli moment que tu créées pour toi et pour les autres.
Mon petit nuage a dit…
Excellent pour ne pas changer !
Mon petit nuage a dit…
Au top pour ne pas changer 👌🏼 continue comme ca
Karine a dit…
Nous serons les premières à nous jeter sur ton livre :)
Magnifique article comme toujours ! Moi j'ai eu 29 mais c'est tout pareil ! Et avec Rémy on s'est mis ensemble le 1er janvier 2009 et eu Máel le 8 décembre 2014 ! On se suit ;)
Anonyme a dit…
Très très très touchant !
Je m'y suis retrouvée...
Anonyme a dit…
Tu es merveilleusement touchante, je te lis avec une émotion de fou a chaque article et encore plus quand tu parles de ton bonheur avec ton mari et ton fils. La vie n'est pas évidente tous les jours, et je remercie dieu de me donner la vie que j'ai chaque matin mais tu me donnes encore plus envie d'avoir un enfant, j'ai tellement hâte de connaitre ça en espérant que Dieu nous donne ce bonheur un jour.
En attendant je te félicite pour ce magnifique blog, qui se différencie vraiment des autres.
Anais
chabaud.anais24@gmail.com
Noé a dit…
Superbe ! C'est magnifique, à chaque fois toujours plus de frissons! En effet lance toi dans l'écriture d'un livre... Tout tes articles sont tellement bien écrits !
@Anne
Merci à toi, pour ce commentaire, ça me touche beaucoup.


@Julie
Merci, vraiment, j'aime beaucoup la métaphore de la petite souris. Je t'embrasse et te dit à bientôt, pour plein d'autres articles (ou livre ?)

@Mon petit nuage
Merci mille fois!

@Karine
On se suit de très près même :) merci pour tes gentils mots

@Anonyme (12h14)
Merci de m'avoir écrit, je t'embrasse

@Anais
Merci Anais, je suis très touchée et je te souhaite ce bonheur de tout mon coeur. A bientôt sur le blog et j'espère une bonne nouvelle bientôt pour toi

@Noé
Merci, vraiment, merci !!! Je suis toujours émue par vos retours, merci à toi pour ce commentaire qui me fait tellement plaisir.

Sonia COCHEZ a dit…
Merci... tout est si bien dit... quand je te lis, j'ai cette étrange impression que tu sais mettre les mots la ou je ne sais pas! Merci!
Aude Gerez a dit…
Je lis cet article avec beaucoup de retard, et comme toujours je le trouve super .. Je me reconnais dans tellement de choses cest fou !
Continue d'écrire, pour toi et ces 10000 anonymes dont je fais partie :)

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre à la future maman que j'étais il y a deux ans

Lourd comme une plume

Au pays des rêves