{Week-end à Center Parcs} Partie 1 : L'expédition

Il y a les départs en week-end et les départs en week-end avec ses enfants. La seconde option prend nettement plus de temps! 

12h00 sortie d’école. C’est l’heure du déj, et après on part à Center paaarcs ! (imaginez le son d'une fanfare derrière moi pour appuyer mon niveau d'excitation)

12h30 On a vraiment bien fait d’investir dans ces super valises. Finis les 50 sacs de conneries à se trimballer partout ! Allez on finit de fermer nos valises et on se casse ! "Maman on dit pas on se casse, on dit on s’en va". #mèreindigne

13h00. Les valise sont fermées. Reste plus qu’à trouver un sac pour les médicaments. Et puis un autre pour les jouets de Neva, ah et les jouets d’Aaron, les jeux de société aussi, tiens l’appareil photo, et les biberons oh la la on a failli oublier.

13h42. Les bidochons avec leur valise XXL et leurs 50 petits sacs sont prêts à partir!

13h46. On a pas de brassards. Ok, no stress, on va faire un saut chez Décathlon, j’avais besoin d’une cape de bain pour Aaron!

14h07. Arrivée chez Décathlon.

14h16. Mission terminée. Je redescends dans le parking et je trouve David debout, devant la portière d’Aaron grande ouverte, et le p’tit en train de tousser à s’en faire vomir.

14h20. Les quintes de toux ne se calment pas, il est à deux doigts de vomir des glaires et je réalise que j’ai oublié d’acheter la cape de bain chez décathlon.

14h21. « Appelle Alba !» (pas Jessica, le pédiatre). Premier appel, sonnerie dans le vide.

14h22. On tourne en rond dans le parking à la recherche d’une solution. Deuxième tentative, cette fois Alba répond. Il allait partir, mais il nous attend. On arrive dans 20 minutes.

14h45. Gorge rouge, oreilles rouges, début d’angine-laryngite, antibio, l’ordonnance fait la taille de la page mais on a quand même le feu vert pour se baigner !

15h16. Je suis tombée sur la pharmacienne la plus lente de l’univers.

15h20. NB : donner du doliprane en pipette dans une voiture en marche n’est pas une bonne idée.

15h33. On est sur l’A10 avec Capital Letters en boucle. Aaron rappelle à juste titre que « c’est notre chanson ». On la mettra donc 17 fois pendant ce trajet. Papa appréciera.

16h15. On ne roule concrètement que depuis 40 minutes mais c’est l’heure du goûter ! #parentslife

16h25. OMG une aire d’autoroute avec un Burger King ET un Starbucks, arrête-toi tout de suite ! #imperialismeamericain

16h40. Aaron me propose de goûter son donut's.

16h41. Aaron pleure parce que son donut's a l’air tout petit maintenant que j’ai tapé dedans.

16h50. On se questionne sérieusement sur nos chances de finir par arriver un jour. Ou au moins ce soir. Déprimés, on passe tous aux toilettes avant de regagner la voiture.

16h52. Je me sens nue d’un coup. Merde, il est où mon sac ?

16h52 et demi. "Daviiiid, j’ai oublié mon sac!!!"  "-Bah qu’est-ce que tu fous ? Cours!" #couplegoal

16h53. « Vous cherchez votre sac? Je l’ai donné à la dame du Starbucks »
« Vous cherchez votre sac ? Je l'ai donné au PC sécurité »

16h55. Il y a encore des gens honnêtes sur terre. Mon sac et moi repartons gaiement. 

17h15. Neva gazouille et Aaron dort. #karmadeouf

17h33. David pique du nez et je n’ai pas le permis. Il me réclame un sujet de conversation en urgence, je réponds que je ne suis pas un jukebox. On s'engueule, mission accomplie, il est bien réveillé.

18h34. Comment vous le dire, c’est pour vous, vous les hommes ! Que j’ai créé l’univers!

18h37. Tout comme le veeent chante et enchante l’océééan ! Toi qui sème la paix dans mon coeur tu me rappelles ce que je saiiiiiis, je reviendraiiiii... je suis Vaianaaaaa !

19h10. Bienvenue à Center Parcs, rendez-vous au cottage 202. 

Sans cape de bain, avec l'intégrale de Vaiana dans la tête pour les 5 prochaines heures, mais heureux et impatients. Dans le prochain épisode, on va perdre et retrouver le maillot de bain de Neva, marcher en chaussettes sur du carrelage mouillé, se taper la honte internationale en grondant notre enfant odieux en public et nous réveiller couverts de boutons. Vous avez hâte ? Rendez-vous jeudi pour la deuxième partie!


© Ourson Chéri

Commentaires

Soragna Alison a dit…
Tellement merveilleux ce récit ! J'adore �� #parentsquidechirent