Le jour le plus long

Il est 21h40, Aaron est allongé sur moi, endormi, dans une chambre d’hôpital. 
Aujourd’hui a été la journée la plus terrifiante de toute ma vie. J’ai cru que ces 10 mois n’avaient été qu’un rêve trop court et que la plus merveilleuse chose qui me soit arrivée allait m’être arrachée. 
J’ai pensé au pire. Mais le pire est normalement derrière nous.

*****

13h00. Je suis chez Simply Market, qu’est ce que je vais déjeuner aujourd’hui, hmmm chépa, oh des gâteaux à la noix de coco, génial, « congolais » c’est marrant comme nom, allez hop en caisse, avec ma salade et mes congolais, je repars, marchant sous le vent, j’arrive au boulot, traverse le hall d’immeuble, le téléphone sonne, un numéro que je connais pas, comme toujours je décroche et met le mode silencieux pour reconnaître le « allô », quand c’est une pub ça raccroche direct, mais là ça ne raccroche pas, quelques secondes passent, et je n’entends pas de « allô » j’entends un pleur, un pleur de bébé, de MON bébé, il me faut 1 seconde pour le reconnaître, je désactive le silencieux, « allô! », oui, bonjour madame, je vous appelle car Aaron est tombé du canapé, (ah merde alors, bon c’est des choses qui arrivent, ils m’appellent sûrement pour respecter la procédure, rien de grave) je suis avec lui, il a quand même fait une petite chute, hein...je vous appelle pour vous prévenir, et vous demander, est-ce que vous voulez venir d’abord ou est-ce qu’on appelle les pompiers maintenant ? (Ah, c’est ça mon choix ?), il est calme, il pleure un peu quand on le pose, mais il a l’air bien, pas de fièvre, il n'a pas vomit, juste un peu pâle… Là j’entends dans le téléphone une autre voix, une voix qui dit « Il vomit, il vomit ! » et c’est à cet instant précis que le sol se dérobe sous mes pieds. 
Chute. Canapé. Vomissements. Pompiers.
Je ne sais plus comment je m’appelle, je lance « j’arrive, appelez les pompiers » avant de partir en larmes prendre le métro, abandonnant ma salade et mes congolais au bureau. J’appelle le mari, je ne réfléchis même pas à la manière de lui annoncer, je sanglote qu’il est tombé, la panique l’envahit lui aussi, on organise avec les trois neurones valides qu’il nous reste mon arrivée aux urgences, quelle heure, quel RER, comment y aller, une voiture, ma belle-mère, prévenir mes proches, mon père, ne pas pleurer, si, pleurer, parce que qu’est-ce qu’il y aurait de plus grave de toute façon, plus rien à foutre, oui c’est ça, regardez-moi vous dans le métro, avec vos problèmes à la con, vous n’avez aucun problème, vous êtes cool, j’étais comme vous ce matin, tout allait bien, maintenant mon monde s’est effondré, parce que mon fils de 10 mois est tombé, qu’il a vomit, et que je n’ai foutrement aucune idée de comment il va aller. 
La vision de sa chute me hante. Je la chasse, elle revient. Les larmes coulent, impossible de les arrêter. Mes mouchoirs sont trempés. Je veux juste qu’il aille bien. Ne me l’enlevez pas, jamais, je lui interdis d’aller mal, il ira bien, parce qu’il le faut, et que c’est le plus fort des bébés. Il n’a pas survécu à un ballon de football en plein ventre à 17SA et un accouchement de 13 heures pour partir maintenant, t’es un guerrier Aaron, tu m’entends, non tu ne m’entends pas, puisque tu es tout seul sans nous, je t’imagine, désemparé, avec la dame de la crèche que tu ne connais pas, putain que ça fait mal, mon pauvre petit nounours poussin d’amour, j’arrive, je te promets que j’arrive, vite, te prendre dans mes bras et te dire que tout ira bien, que c’était juste un mauvais moment, qu’on a encore trop de belles choses à vivre ensemble. 

*****

Arrivées aux urgences, je le vois, de loin, son pantalon chiné, je le reconnais. Sois forte Delphine, ne pleure pas, ne le stresse pas, coucou mon amour ça va? alors Indiana Jones, on fait des cascades, n’importe quoi, t’es un petit fou toi, oh que je t’aime viens me faire un câlin, tout va bien, tu sais, c’est rien du tout, je suis là maintenant.
Le docteur arrive.
Examen clinique normal. 
Il est rassurant. Tous les signes sont bons. On le garde juste en observation. "Pas de scanner ?" C'est ça qui me terrifie. Qu'il ait un caillot. Comme l'actrice Natasha Richardson, la femme de Liam Neeson. Oui je m'y connais grave en people. Chute à ski. Petit contrôle, elle repart. Deux jours après, plus personne. Un caillot qui s'était formé là-haut et que personne n'a vu. 
Je veux un scanner. Le docteur m'explique comment ça marche. Les radiations, le rapport bénéfice-risque, toussa toussa. J'écoute. Je fais confiance. Ok. On va dormir là (quoi?) et si tout va bien demain on pourra partir. Aaron sourit. Il joue avec les clés. Il les balance. Jette tout ce que tu veux mon amour, si tu savais.
On est invités à patienter dans la salle d’attente des enfants avant de gagner notre chambre, pas encore libre. Le voir s'amuser comme d'habitude remplit mon coeur de soulagement. Je le contemple. Les heures passent. 16h00. Goûter. Il engloutit ses 2 petits suisses et sa compote pomme-banane avec une cuillère de grand, une cuillère en métal froid, comme à la cantine. Mon grand bébé. Mon guerrier au bleu violet en haut du front.  Il ne sent plus son odeur adorable, il sent le poisson de son déjeuner. Mon pauvre amour. Je le couvre de bisous. Quand même.

*****

Direction notre chambre. Traverser ces couloirs colorés (sur lesquels il s'émerveille de "oh! oh!"), croiser les auxiliaires de puériculture, voir les gels hydroalcooliques accrochés à toutes les chambres, tout me projette 10 mois en arrière. Quand j’arrivais à l’hôpital avec mon énorme ventre et que je m’apprêtais à rencontrer ce petit être délicieux qui, sans que je ne le sache encore, allait changer mon univers à tout jamais. Ca me prend aux tripes. C'était hier. Je n'ai rien oublié. Les odeurs, l'ambiance, tout est absolument identique. Tout sauf lui, mon géant de 80 cm qui chante na, na, na, naa. Pas traumatisé.
Tout va bien. Il a pris un bain, il a même diné une printanière de légumes BLEDINA. Lui, l'accro du fait-maison. Il a presque plus d'hématome, c’est Wolverine cet enfant. 
Il a mis un temps fou à s’endormir, jusqu’à ce que l’équipe de nuit vienne prendre le tour de sa tête, sa température, que toute cette manip ne le fasse pas bouger d’un poil, et qu’il finisse par se réveiller en pleurant une fois qu'elle était partie. Je l’ai calmé, et je finis ce post assise par terre dans la salle de bains sous les néons. Le mari est parti prendre des forces, de toute façon le fauteuil-lit-pliant ne nous accueillerait guère tous les deux. L’équipe de nuit repassera dans quelques heures. Je vais essayer d’aller dormir un peu. J’ouvre le sac d’affaires qu’une amie m’a soigneusement préparé en passant chez moi. Elle ne le sait pas, mais elle n’aurait pas pu faire plus ironique. 
C’est le tee-shirt de mon accouchement.


Bonne nuit. 



Commentaires

Elodie DELORME a dit…
Que d'émotions! Heureusement plus de peur que de mal.
De vrais cascadeurs nos bébés, la dernière fois Robin jouait tranquillement et était appuyé sur la une petite table et la il me regarde la bouche pleine de sang. Mais qu est ce qui lui ait arrivé? Il est pas tombé, n'avait rien 1s avant. Je regarde je ne vois rien mais d'où vient tout ce sang? Dois je aller à l' hôpital, j'appelle une copine puéricultrice je lui demande conseil, elle me dit tkt pas il s'est sûrement mordu la langue ou erraflé les gencives, elle me fait faire des test mon fils est mort de rire, bon ça a l air d'aller.
30 mon plus tard le papa rentre je lui explique, il regarde et effectivement avec son jouet il s était erraflé le frein :/
Elodie DELORME a dit…
Rentrez bien à la maison, tout ça est derrière maintenant.
Remettrez vous bien de vos émotions :)
Gaelle Poggi a dit…
J'en ai eu les larmes aux yeux au moment on tu entends 'il vomit"!! je me suis imaginée dans ta situation ... jamais j'aurais cru réagir comme ca un jour mais mon loulou de 11 mois m'a rendu hyper sensible... moi qui ne supportais pas le cri des enfants, le rayon puériculture des magasin : je détestais!! et la maintenant je suis abonnée à Parents magazine.
Florence Garcia a dit…
Bonjour, je ne commente pas d'habitude mais là c'est trop d'émotions...
Je sais que dans ces moments les personnes que l'on ne connaît pas beaucoup qui nous dise "bon courage" "ca va aller" et tout on s'en moque tout ce qui compte ce sont nos baby. Je le sais parce que mon fils de 13mois s'est pris notre miroir sur lui pour se mettre debout... Urgence et tout le tout-tim... Je m'en suis pas encore remise même si il n'a rien eu! Mais je te souhaite que tôt aille bien pour le petit Aaron et que ce ne soit qu'un mauvais souvenir.

Sur un note plus joueuse
J'adore tous tes articles et je me retrouve dans chacun d'eux
Merci pour ton partage !

Florence Garcia a dit…
Bonjour,
Je vous souhaite que tout aille bien et que le petit Aaron aille mieux, que tout ça ne soit qu'un mauvais souvenir !
Mon fils de 13mois s'est pris un miroir sur lui y a 2 jours en voulant se mettre debout....😔 et jai aussi eu la peur de ma vie, mon monde s'effondrait, heureusement il n'a rien même pas une égratignure.🙏
Dans tous les cas plein de bonnes ondes à votre famille !!

Sur une note plus joyeuse j'adore tous tes articles dans lesquels je me retrouve à chaque fois!
Merci pour ton partage !
Merci à vous pour vos commentaires, je vois qu'on est pas seules, mamans, à traverser ces instants difficiles... Ca demande beaucoup de courage mais on se surpasse, pour eux... Je vous embrasse toutes!!!
bleuazur36 a dit…
Nous venons d'apprendre ce qui s'est passé pour Aaron et nous sommes très heureux de savoir que tout est rentré dans l'ordre tu lui fera de gros bisous de notre part
Bisous à vous deux
Jo & Adela 😍 😚
Anonyme a dit…
Mon fils a le même âge.. j'ai lu pensant au mien.. pfiou la larme a coulé..
Pourvu que ca ne m'arrive jamais..

Articles les plus consultés