Articles

Affichage des articles du juillet, 2016

5 heures de train et des bouclettes moites

Image
Je passe au Relay pour acheter un magazine féminin, un paquet de chips et une Volvic citron. J'ai mes nouvelles chansons fraîchement téléchargées dans les oreilles, les premiers rayons transpercent la verrière de la gare de Lyon, et je sens déjà ce fourmillement enthousiaste des vacanciers parisiens, ceux qui abandonnent leurs pavés pour quelques jours près d'une eau salée mélangée à du monoï et du pipi d'enfant.
J'adore le train. J'adore les gares. Je ne sais pas que ce qu'elles me rappellent, ou peut être bien que je le garde pour moi, mais c'est le bien-être absolu. Le départ, le voyage, l'inconnu. L'aventure. La vie.
Sauf que c'est la Delphine d'il y a 10 ans qui vous parle.
Hier, je n'ai pas trouvé de chips, je n'ai pas pu écouter "Paper People" de Freak Owls en marchant d'un pas décidé sous la verrière ensoleillée de la Gare de Lyon, ni regarder le paysage en rêvassant côté fenêtre. Je suis maman maintenant. Et i…

Le plus dur métier du monde (Wawar)

Image
Il y a 11 mois, un dimanche soir, la boule au ventre, je me préparais sans succès à l'entrée en crèche municipale d'Aaron, avec mille craintes et une demi tonne d'appréhension.

Il y a 11 mois je pensais que je raterai tout, ses premiers pas et ses premiers mots, qu'une inconnue le verrai dormir paisiblement pendant sa sieste à ma place, qu'il ne m'aimerai plus jamais autant qu'avant et que tout serai différent.

J'avais raison sur un point. C'est différent.
Mais l'inconnue a eu un visage. Une voix. Un sourire. Et ça a tout changé.

---


Quand je le récupère le soir il est partagé entre la déception et l'excitation alors souvent il me sourit et en même temps se met à pleurer, en jetant violemment le jouet qui a eu de malheur de tomber entre ses pattes à ce moment-là.

Elle l'aime plus que tout et je le vois parce qu'elle me raconte leur journée en le recoiffant, en lui mettant ses chaussures, et puis moi j'attends niaisement, avec un …

4 centimètres et 7 grammes pour comprendre

Image
J'étais protestante, je suis devenue juive. J'ai rencontré mon mari en 2006, je suis tombée éperdument amoureuse en 2009. J'avais prévu d'avoir une fille en 2015, j'ai donné naissance à un garçon en 2014. 
Je suis quelqu'un qui programme toute sa vie et se rend compte après coup que la vie a déjà prévu pour moi. 
Bref, je crois au destin. Dur comme fer. 
Je crois que rien n'arrive pas hasard, que tout ira bien à la fin. Je crois que de nombreux bébés arrivent par cette force du destin, et que presque tous ont le pouvoir de le changer à tout jamais. Après tout, n'appelle-t-on pas leur naissance le "miracle de la vie" ? 

--
Je suis enceinte de 34 semaines. Hier soir, j'étais à la maternité parce que j'ai contracté toute la soirée. On m'a donné un cachet pour stopper les contractions, on m'a dit que c'était trop tôt, qu'il fallait que je me repose. On m'a prescrit un arrêt de travail que j'ai jeté à la poubelle, parce q…

Non, mon fils n'harcèlera pas vos filles

Image
L'autre jour, un ami m'a demandé si je choisissais ma tenue quotidienne en fonction des transports en commun. On est en 2016 et ma réponse est oui. Tous les jours.

Je vous fais part de mon expérience et avant que la ligue des relous me tombe dessus, je rappelle que les propos tenus dans l'article qui suit n'engagent que l'auteur et ne sont en aucun cas le reflet d'Ourson Chéri ou de l'un de ses partenaires, ah merde, non, de toute façon y a que moi, bon, bref, je parle de ce que j'ai vécu et ce que je continue à vivre, je ne fais pas une analyse sociologique pour tenter d'expliquer qui sont les harceleurs ni ce qu'ils ont vécu dans leur vie justifiant leur comportement, je ne cherche pas les causes, je cherche les solutions, et comme souvent selon moi la solution, c'est l'éducation.
(Et c'était peut être la phrase la plus longue de l'histoire du blog).
--


 Parce que la température extérieure a miraculeusement dépassé les 20 degr…