Articles

Affichage des articles du février, 2017

Dortoir et gratin d'épinards : le nounours en crèche collective

Image
Il y a la salle de motricité, là-bas, où ils peuvent se défouler, voiture, toboggans, cabanes, ils s'amusent comme des fous, d'ailleurs dès qu'on ouvre la porte le matin, ils se ruent tous dedans, c'est leur endroit préféré. 

Par ici on est au calme, on lit des histoires, on chante des chansons, on se pose avec le doudou et la tétine, c'est souvent là qu'on s'installe avant les repas, pour créer une atmosphère plus tranquille avant de déjeuner ou de goûter. Il a une tétine, oui, et un doudou, un coussin, ah d'accord, non pas de problème, il l'appelle comment vous dites, "Coco", haha, ok c'est noté. 

Là, c'est la dinette, le coin cuisine, le coin des poupées, ici on avait créé une cabane comme une cachette secrète, avec des coussins et des dessins accrochés aux murs, ils adoraient ce petit endroit mais on l'a fermé, la mairie a trouvé qu'il n'était pas aux normes. Là ils font du bricolage, des empilements, des legos, et pu…

Le journal de ma grossesse - les premiers mois

Image
Je suis bientôt à la moitié.
La moitié, les gars. 
Et je n'ai définitivement pas assez écrit là-dessus.  Séance de rattrapage : le point des premiers mois pour Baby N (alias nounours bis ou nounouchka) et moi. 

De 2SA à 6SA (1er mois de grossesse)

RAS - Savourer...

Mon corps  Rien n'a changé pour l'instant. Les seins prennent du volume et ce n'était pas arrivé pour la grossesse précédente. Pas encore d'autres symptômes. 
Ma tête  Je me sens bien. Contrairement à la dernière fois, je ne compte pas les semaines à rebours dans la crainte de la fausse couche. Je ne saurais pas comment l'expliquer mais je sais et je sens que tout va bien se passer. Je nage dans le bonheur.

Mon coeur  Sur mon nuage, je flotte dans les airs. Pas superstitieux, on l'annonce déjà à nos familles et nos plus proches amis. J'ai besoin et envie de vivre cette grossesse à fond, dès le départ. Ce sera peut être ma dernière grossesse, on s'est fixés sur l'envie d'avoir …

Jusqu'à ce que la mort nous sépare

Image
Vous les connaissez ? Les deux mini larmes au coin des yeux, celles que l'on ne veut surtout pas faire couler par peur d'être grillée, alors pour les esquiver on regarde par la fenêtre, on cligne 10 fois et on pense à autre chose.

On s'est dragués comme deux gamins au Duplex, on partait au petit matin alors qu'il faisait -1 et on descendait l'avenue Foch avec du noir du sous les yeux et plus de gel.  Dimanche 29 Janvier 2017, 10 heures, rond point de la porte Dauphine.  Il fait gris et froid. Aaron, l'enfant dont j'ai rêvé quand je suis tombée amoureuse, à l'arrière avec son coco et ses moufles qui pendouillent du manteau, John Legend dans nos oreilles et lui qui sourit en répétant "Even when you're crying you're beautiful too".
Mon bébé grenadine me donne un coup, une caresse peut-être, on ne sait pas trop mais c'est doux. 
-
Facebook est bon. Très bon.  6 février 2017. Ce matin, Facebook m'a rappelé qu'il y a 8 ans…