Articles

Affichage des articles du décembre, 2015

Le nounours en vacances, partie 1

Comme vous avez pu le constater, en décembre, j'ai fait une dépression (en cause, les attentats, la RATP, les cernes et le manque de gruyère dans mon frigo), j'ai un peu moins posté d'articles (rapport à ma dépression), je me suis rasé la tête coupé les cheveux au carré (ils ont déjà repoussé, c'est dingue, pourtant je vous promets que je n'ai pas acheté de levure de bière le lendemain), j'ai fêté un deuxième Noël avec le poussinou coquinou, retrouvé le moral après une cure de foie gras et qu'il m'ait appelée "maman" et changé la disposition des meubles dans ma maison. Et ça, c'est vraiment une source de bonheur inépuisable.

Depuis, le nounours est parti "en vacances". C'est à dire que la crèche ferme et que comme papa et maman ne sont pas disponibles entre 8h du matin et 18h le soir, le nounours va squatter chez ses grands-parents. La mort dans l'âme je me suis préparée psychologiquement à ne pas le voir du dimanche soir…

Recette express pour repas de bébé #12

Image
Purée de fenouil, quinoa et parmesan

Une recette sans protéines, donc idéale pour le soir.

Ingrédients: 
-1 fenouil entier
-50g de quinoa
-1 cuillère à café de parmesan rapé
-Fines herbes

Je ne suis pas du tout sûre que ce soit une association qui existe, mais sur ce coup-là, j'ai fait avec ce que j'avais sous la main et j'ai trouvé ça hyper bon (et Aaron aussi!) donc je vous le partage.

Couper le fenouil en dés. Le faire cuire à la vapeur (je continue de lui faire ses plats à lui et me servir de mon babycook, même si selon le pédiatre il peut tout manger comme nous maintenant). Faire cuire le quinoa. Une fois cuit et égoutté, mélanger avec le fenouil préalablement mixé avec les fines herbes. Ajouter un peu de parmesan et une goutte d'huile d'olive.

Aaron ne mange pas de morceaux, mais le quinoa non mixé -comme la semoule- passe bien. Donc je l'incite à se faire aux morceaux petit à petit, grâce à ce genre de recettes.



Look mère-fils #13

Image
Un lendemain de Noël, les Superstar dont je rêvais depuis des mois mais que je ne m'autorisais pas à cause de mes pied de Javotte (qui chausse du 40 pour 1,65m ?) et les jolis rayons de soleil du matin.
Voici notre dernier look mère-fils de 2015 ! J'espère qu'il vous plaira et que 2016 nous en réservera encore plein !

Aaron
Pantalon kaki, La Redoute
Doudoune sans manches, Kiabi

Maman
Jean kaki, Zara (collection actuelle)
Manteau noir, Zara (ancienne co)










N O Ë L (Mood #4)

Image
Il s'est réveillé à 8h00 tapantes, en chantonnant dans son lit. Ces temps-ci, il poussait plutôt jusqu'à 9h00, donc après une longue hésitation, je me suis levée, je suis allée le voir et tenté de lui donner sa tétine pour qu'il se rendorme un peu. Erreur fatale, quand je suis arrivée dans sa chambre, il avait déjà une tétine dans la bouche, et me tendait les bras avec l'énergie du lapin Duracell.
On est revenus dans notre chambre, on a fait des câlins avec le mari tout endormi, on a regardé Raiponce, pour changer et parce que Dumbo c'est trop triste, je l'ai calé, allongé devant moi, sous un coussin avec son bib' à la main, on a traîné, c'était parfait.
Un Disney, mes deux hommes, le matin de Noël.

L'année dernière, tu avais à peine trois semaines lors du réveillon, tu étais si petit, tu n'as sûrement rien vu, mais on s'en souviens pour toi. Cette année, tu as compris que tu avais pu te coucher un peu plus tard, que ta chambre a été remplie…

Happy 28 mon mari !

Image
Ça faisait 2 ans qu'on se connaissait, on avait 1 an d'engueulade au compteur. Je t'ai envoyé un inbox pour te souhaiter un joyeux anniversaire. Pas un message sur ton mur, non, un inbox. Mon plan a marché, on a discuté, on s'est réconciliés. Trois mois plus tard, ton plan a marché, on sortait ensemble, pour de bon, on s'était même mis 'en couple' en guettant les notifications.
En mars, ça fera 7 ans.

La vie avec David. C'est le voir se lever et pousser un hurlement d'ours en s'étirant le matin, déclarer "oh la la je suis fatigué" quelques secondes plus tard, c'est l'entendre galérer pour se coiffer, pester contre ses magnifiques boucles, menacer de tout couper bientôt, puis se faire un thé, tiède uniquement, pour tremper son BN dedans et le boire direct sans attendre qu'il refroidisse. C'est toujours être à l'heure ou stresser à mort en cas de retard, c'est m'appeler, juste avant le déjeuner, et commencer l…

Look mère-fils #12

Image
Un look "couleur"... parce que, cette fois, nos pièces n'ont rien à voir ! Mais que l'harmonie marche quand même. Quand j'ai commencé les looks mère-fils je voulais montrer qu'on a pas besoin d'être identiques pour être assortis, surtout quand on a un petit garçon. C'est l'idée de ce total look gris, par cette journée très douce à 14°C en plein décembre.
Pour la ligue des frileuses, j'avais quand même des collants. Couleur chair. Désolée Cristina.

Bon dimanches à toutes <3 p="">

Aaron
Pull en laine, Zara baby
Doudoune sans manches, Kiabi
Jean, Zara baby
Baskets noires, Kiabi
Bonnet, H&M


Maman
Manteau, Aliexpress
Robe, Monoprix 
Baskets, Justfab
Chapeau, Zara












Tu sais, ça repousse

Image
Il y a trois jours, j'ai coupé 20 cm de cheveux. Je m'allonge sur le divan pour tout expliquer ?

--

Paris,
Ce matin je me suis fait des couettes. Chemin de retour du collège, il pleuviote dehors. Je marche tranquillement sous le crachin, avec le pas monotone des enfants, quand je la vois. Je souris, je me mets à courir vers elle. Arrivée à sa hauteur, je regrette déjà ma course. "Ah mais c'est quoi ces cheveux! Je te voyais au loin, c'est l'horreur ! On dirait un chien mouillé. C'est pas possible. On va devoir les couper, hein. Bon, rentre."
Je monte les escaliers et j'ai peur. Je ne veux pas les couper. Je m'en veux de ne pas avoir pensé à refaire mes couettes avant, je suis trop con, j'aurai pu réarranger tout ça, que ce soit un peu coiffé et moins moche. Elle dégaine son sèche cheveux, une brosse à pics rigides, me dit de m'assoir sur le pouf et elle me les sèche comme une folle, en arrachant les noeuds sur son passage. J'ai l…

Vie à deux. Quand on passe à trois.

Image
Il y a les étreintes enflammées des premiers rendez-vous aux mains moites. Les embrassades théâtrales sous la pluie. Les petits-déjeuners au lit jusqu'à 16h00, le dimanche, à traîner dans un short Calvin Klein tout en buvant du coca rouge au goulot.
Epilation parfaite, re-maquillage obligatoire à n'importe quelle heure juste avant de le voir, démaquillage délibérément zappé avant de se coucher, en priant pour que l'oreiller ne soit pas trop orange (du teint) et noir (des yeux) au réveil.
Après, il y a eu l'immersion totale. Le visage au naturel, les pyjamas liberty, les collants remontés, le vernis écaillé. Il faut passer l'aspirateur, mettre son réveil à 7h00, payer la facture d'électricité, les impôts, Zara, Mango, se mettre au coca Zéro.
La routine.

Enfin, il y a eu la complication ultime. Le bébé. Nausées, sautes d'humeur, profil de cachalot, épisio, ça passait encore. Après l'accouchement, terrain miné. Devoir se faire à la maternité et aux nuits …

Look mère-fils #11

Image
C'est bientôt Noël ! Le sapin a été installé cette semaine pour mon plus grand bonheur. Je tenais absolument à le mettre en place une fois l'anniversaire d'Aaron passé. Et ce sera comme ça tous les ans. Parce que mon bébé de décembre sera souvent amené dans sa vie à voir son anniversaire et Noël associés... je ferai mon max pour séparer les deux. Son anniversaire d'abord, Noël ensuite. Bon, le prochain bébé, on le fait en été ! Joyeux fêtes à vous !

NB : Il s'en fout total du sapin. Vous me direz, au moins il ne touche pas aux boules.

Aaron
Pull, Zara Baby
Jean, La Redoute
Baskets, Van's


Maman
Pull, SheInside
Jean, Zara
Bottes, New Look











Mood #3

Image
Le bureau des plaintes, c'est par là ?
Ah, parfait.
Bonjour.
Ces temps-ci je suis fatiguée.
J'avais 2h30 de transports chaque jour.  Depuis ces foutus attentats, c'est passé à minimum 3 heures. Comme s'ils n'avaient pas déjà fait assez de mal. Qui ? Les terroristes. Suivez un peu. C'est l'enfer. Y a des colis suspects partout, même un emballage de chewing-gum est devenu suspect.
Voilà, 3 heures. 1 heure le matin, 2 heures le soir.
Environ 5 heures de sommeil par nuit. D'affilée, si le poussin le veut bien.
Du travail pendant 8 heures, du sport pendant 1 heure à midi, sinon mes cuisses ressemblent à du flan. Du ménage, un bordel sans nom dans mon sac qui fait une collection de tickets de caisse et mon dressing, qui est devenu une sorte de friperie ou dépotoir, question de point de vue. La flemme de faire à manger le soir quand Aaron est couché, il est 20h, je suis levée depuis 5h30, je viens seulement de me poser, tu sais quoi, on mange pas, on mange le…

Allô, c'est la crèche

Le week-end de son anniversaire, le pauvre nounours n'a rien eu de mieux à faire que de se réveiller avec une belle fièvre, se faire diagnostiquer une trachéite et passer ses soirées à tousser dans son lit sans réussir à s'endormir. Après un lundi au chaud, en tête à tête avec son "papou" (son nouveau mot favori), tout semblait être rentré dans l'ordre. Ou presque.

22h. Il hurle, il tousse, il pleure. On est crevés et on dormirait sur place, mais le problème c'est qu'on est ses parents. Donc même si on n'avait aucun coeur et qu'on le voulait le laisser pleurer, ce truc, qui s'appelle la culpabilité, nous tient en haleine dans sa chambre, entre le dolodent et les jouets mal rangés qu'on se prend dans les pieds. Ça fait mal, bordel !

22h15. Bon, ben je crois qu'on va se coucher tôt ce soir ! Comme hier, et comme la veille, on embarque le poussinou coquinou dans notre lit. D'un coup, il ne tousse plus, ne pleure plus, et se passionne …

La Boum #1

Image
Oui, ça y est, c'est officiel, Aaron a fait sa première boum.
Personne n'a dansé, à part les jouets, mais il y avait des bonbons, des gâteaux, du Champomy, et des paquets mal emballés. Bref, c'était parfait.

Tout d'abord, petit DIY... Pour le clin d'oeil, j'ai voulu redonner vie aux bouteilles de lait en verre dans lesquelles nous avions siroté nos jus à ma babyshower. Je les ai donc bombées avec de la colle et j'ai déposé des paillettes en pluie dessus (à laisser sécher minimum 24 heures après). Colle et tubes de paillettes viennent de chez Cultura.














Ensuite, pour préparer cette fête du tonnerre, j'avais décidé deux choses. Trouver un thème enfantin mais avec une déco jolie, et pas trop kitsch. Là, le Roi Lion s'est imposé naturellement. J'ai donc déposé un brevet pour le thème Jungle Féérique. Seconde chose : faire moi-même un gâteau, et surtout sans glaçage. Vous savez, la personne qui prend toujours le contrepied de ce qui est tendance ? C…

DIY #1 : Fabriquer un tipi pour la chambre de bébé

Image
Le nounours a un an ! Sa petite fiesta c'est ce week-end. J'ai passé une journée marathon à décorer, dépenser, cuisiner... et pendant que la soupe pomme-vanille-cannelle m'envoie ses effluves très, euh, Noëliennes, je vous livre mon expérience de fabrication d'un tipi !

Depuis des mois déjà, j'avais décidé que je ferais un tipi dans sa chambre, pour lire les histoires du soir d'abord, mais aussi parce que je suis partie du principe que tous les enfants rêvent d'avoir une cabane se cacher et/ou bouder quand ils en ont besoin.

Evidemment, la petite ampoule "Et si tu le faisais toi-même?" s'est instinctivement allumée, et j'ai trainé sur internet pour avoir des idées, comprendre comment procéder... Bref, en gros ça a été super simple, voici ce que j'ai fait :

-acheté 5 bâtons de bois ("ça s'appelle un tourillon" me dit la meuf de chez castorama avec ses cheveux gras jusqu'aux fesses et l'amabilité d'une porte de …

Le mari

Image
C'est mon homme depuis bientôt 7 ans et le père de mon fils depuis 1 an. Il a été auprès de moi toute ma grossesse. Il n'a pas compris quand je pleurais pour un rien devant mon dîner au début, quand j'étais une pile électrique sous LSD au milieu, et que je me faisais des tisanes de framboisier trois fois par jour à la fin. Mais il était là.

Alors je me permets de remonter un post qui me tient beaucoup à coeur, particulièrement en cette "semaine d'anniversaire". Un post dans lequel j'évoque nos difficultés parfois, mais aussi, et surtout, notre amour.

Je l'avais intitulé "Adultes et amoureux" parce que ce billet, c'était ma promesse d'aimer comme s'aiment les ados. Comme on s'aimait il y a 7 ans. 

Rendez-vous icipour le découvrir... ou le re-découvrir !